15/10/2021

|

WeNetwork

La filière électronique en route vers l’industrie 4.0

La filière électronique en route vers l’industrie 4.0

Durant plus de deux ans, 8 industriels ont collaboré ensemble autour des sujets clés de la transformation digitale de leurs usines.

Concurrents au quotidien, ils ont su avancer ensemble sur des problématiques concrètes partagées par tous les participants.

Pour cela, nos deux programs manager, Laurent et Jean-François ont conduit de multiples sessions de travail pour donner du rythme aux projets. Grâce à l’implication des organisations participantes, le ROI est au rendez-vous.

Plateforme nationale d’accélération pour l’industrie d’assemblage électronique

Le projet Tech Gen 2 ou Technocampus Gen 2 a débuté en 2019. Regroupant 8 ETI et PME qui ont exprimé la volonté de collaborer sur certains projets liés à l’industrie électronique du futur !

 

C’est dans une démarche d’accélération et de structuration de la filière électronique que le projet est né.

Les sujets ont été élus par les participants afin de former 3 consortiums autour des technologies de l’AGV (Automated Guided Vehicle), COBOTS (collaboration homme / robot) et EXOTIC (pose de composants exotiques).

L’objectif : conduire des projets d’innovation technologique de courte durée pour traiter des points bloquants identifiés et décrits dans le livre blanc vers l’industrie électronique du futur avec l’ambition commune de :

 

  • Transformer l’appareil de production
  • Mutualiser des travaux d’innovation
  • Dynamiser, coordonner et mutualiser l’investissement privé entre les acteurs de la filière
  • Mutualiser les ressources des membres

 

Un défi de taille pour ce projet qui se veut être un véritable accélérateur pour la diffusion des solutions chez tous les industriels de la filière ! Ces différents éléments permettant à We Network de déployer des modules de formation, des activités de conseils en industrie 4.0 et de réaliser des publications et communications associées aux travaux des projets de mutualisation.

Découvrez la vidéo de présentation du projet TechGen2 via les retours d’expérience des industriels participants !

Le projet AGV – Automated Guided Vehicle

L’objectif : accélérer la mise en place des Véhicules à Guidage Automatique dans l’industrie électronique.

 

Le projet a montré que l’intégration progressive d’un AGV au sein de la production produit un gain de productivité non négligeable et profitable aux acteurs de la filière électronique qui se lancent dans ce type d’acquisition.

 

D’autres intérêts de cette technologie sont observés lors du travail collaboratif avec : le transfert des opérateurs vers des tâches à plus hautes valeurs ajoutées , une amélioration de la flexibilité des lignes de fabrication ou encore la réduction des maladies professionnelles en lien avec la réduction des tâches répétitives pour les opérateurs.

All Circuits, Lacroix Electronics et Micronique sont les trois industriels ayant collaboré sur ce sujet !

L’issue du projet pour chaque industriel participant était:

 

  • L’introduction d’un AGV en fonction de ses contraintes propres.
  • L’intégration de l’AGV à l’environnement, aux stations de travail et aux systèmes d’information.
  • La capitalisation des expériences autour des spécificités des usines d’assemblage électronique et des méthodes d’implémentation.

 

tous ces objectifs ont été atteints puisque ce projet , de décrire leurs besoins  et de rendre ces robots collaboratifs 100% autonomes dans leur usine

 

Un aspect  important dans le projet a également été la mise en œuvre des normes de sécurité avec notamment l’intervention d’un référent APAVE.

 

En conclusion c’est :

  • Plusieurs combinaisons AMR / TOP module testés
  • Une preuve de concept réalisé
  • Des intégrations physiques poussées et low-tech pour multiplier les unités à moindre coût
  • De multiples tests d’intégration IT
  • La capitalisation sur la méthode d’implémentation

Le projet COBOTS – La collaboration entre hommes et robots

Le projet Cobots a été une référence pour le consortium TechGen2 en termes de définition et de déroulement.

Objectif : Accélérer la mise en place des cobots dans l’industrie électronique.

 

La ligne directrice du consortium était l’étude de la polyvalence d’un tel équipement et de sa rapidité de mise en œuvre : un élément essentiel pour une bonne appréhension du ROI

 

Des typologies d’application ont été réalisées dans ce cadre avec des cas d’usages simples et des cellules automatisées plus complexes. Sans oublier une brique technologique majeure : la vision ! Car sans vision, le robot manque cruellement de précision.

 

Les objectifs du projet pour chaque industriel participant étaient de :

  • Savoir prendre en compte la gestion de la sécurité
  • Savoir choisir son Cobot et le distributeur
  • Définir les outils et effecteurs
  • Intégrer en propre ou choisir un intégrateur
  • Evaluer la facilité de mise en œuvre des cobots
  • Reconfigurer rapidement un chariot et les solutions de recalage
  • Utiliser et mettre en œuvre des solutions vision

 

Ce projet COBOT a permis à l’ensemble des industriels participants une maîtrise des dimensions sécurité et certification. Un élément qui, pour beaucoup d’entre eux paraissait être une option, est devenu une priorité !

 

Le fait de travailler à plusieurs a permis d’obtenir un large panel de cas d’usages, propres à la filière électronique, car chaque industriel a contribué à étoffer cette bibliothèque.

 

Plusieurs fabricants et distributeurs de cobots ont ainsi pu être évalués, permettant aux industriels de faire un choix éclairé mais aussi de se constituer, dans un second temps, un véritable réseau de partenaires intégrateurs.

 

Avec 5 industriels participants, le consortium COBOT possède un véritable panel d’industriels représentatifs des PME/ETI françaises avec différents niveaux de maturité. Bravo à  Delta Dore, Eolane, Micronique, MSL Circuits et Lacroix.

Le projet EXOTIC – la pose de composants dits « exotiques »

Les composants dits « exotiques » au sein de la filière électronique sont les composants les plus compliqués à poser en automatique pour les EMS  au sein de leur production.

 

Cependant, une nouvelle génération de machines de pose de composants, conçue spécifiquement pour la pose et la préparation de composants exotiques voit le jour et avec elle, de nombreuses interrogations.

 

C’est à l’ensemble de ces questions que le projet EXOTIC a répondu avec ses 3 industriels participants : Lacroix, Groupe Zekat et Groupe Atlantic.

 

Mutualiser les besoins, évaluer techniquement les solutions ou encore développer des solutions : ce sont les missions fixées au groupe.

Les industriels présents ont pu réaliser un état de l’art, des tests sur les différentes solutions de pose ainsi qu’une analyse des offreurs, ou encore la pré-évaluation technique de ces dernières.

 

Mais c’est aussi l’évaluation d’un démonstrateur aux solutions de reconditionnement vrac qui a pu être évalué par le  groupe.

 

En conclusion, les nouvelles machines et solutions pour la pose de composants exotiques apparaissent viables et pertinentes face aux besoins des industriels. Ces machines nécessiteront des compétences mécaniques ciblées pour un fonctionnement fiable et agile.

Ce sont deux industriels sur trois qui ont finalement lancé l’acquisition de machines haute cadence suite au projet.

Les projets collaboratifs continuent : rejoignez-les !

Les projets collaboratifs, , permettent une accélération de la diffusion, au sein du réseau, d’une solution technique propre à accélérer la transformation digitale de notre industrie. Le tout grâce à la collaboration et la mutualisation des énergies.

 

Les prochains sujets ont été choisis : Jumeaux numériques, Manufacturing Execution System et Responsabilité Sociétale des Entreprises seront au programme et débutent dès novembre 2021 !

 

Vous souhaitez rejoindre l’un de ces groupes ?

Vous souhaitez rejoindre l’un des prochains consortiums : jumeaux numériques, MES ou cybersécurité ? Contactez :

Jean-François GOUINEAU
Program Manager Industrie 4.0
jf.gouineau@wenetwork.fr

Laurent AGUENIER
Program Manager Industrie 4.0
l.aguenier@wenetwork.fr