Retour sur la Learning Expedition à Barcelone : plongée au cœur de l’innovation industrielle

Du 16 au 20 octobre, Ana Loizeau, Responsable Formation chez We Network, a eu le privilège de participer à une Learning Expedition passionnante, organisée par le pôle EMC2. Cette aventure immersive s’est déroulée à Barcelone et a rassemblé huit industriels français désireux de découvrir les dernières innovations industrielles. 

Cette semaine avait pour objectif de tisser des liens solides entre les industriels et de donner naissance à des projets collaboratifs prometteurs. Parmi les participants, on retrouvait : Airbus Nantes et Airbus Saint Nazaire, E-cobot, EMC2, HLP Group, Idea Group, M2X, Naval Group, et Productys.  

Parmi les innovations qu’Ana Loizeau a découvert, nous lui avons demandé de nous faire son top 3 des innovations marquantes ! 

 

1. Les innovations I2Cat :

I2Cat est un laboratoire de recherche appliquée basé à Barcelone. Ils développent de nombreux projets européens dont le déploiement d’un réseau 5G privé dans les industries en remplacement des câbles Ethernet pour faciliter la détection des erreurs dans le processus de fabrication 

Ce projet part du constat qu’actuellement sur le site industriel à l’étude, chacune des machines de la ligne de production possèdent un ordinateur avec trois ou quatre caméras pour détecter les anomalies, le tout relié par des câbles Ethernet à une unité de traitement centralisée. Or, I2Cat a développé un système qui permet de s’affranchir de l’ordinateur au plus près de la machine, grâce à une connexion sans fil haut débit via le réseau 5G. En effet, il suffit d’avoir un seul ordinateur central recevant toutes les informations des caméras pour coordonner le processus de détection. A cela, ils ajoutent l’intelligence artificielle pour améliorer la précision.  

Lorsque les chercheurs de I2CAT ont développé ce nouveau système, ils ont voulu faire des tests pour identifier ce qui était le plus performant entre la 5G, l’Ethernet ou le LiFi. Les résultats ont montré qu’il ne fallait pas les opposer mais plutôt les complémentariser pour obtenir une solution être plus efficace, plus facile à déployer et moins coûteuse. 

Pour mettre en place cette complémentarité, I2CAT a développé le projet « 5G Clarity » :  

En effet, ce projet propose une architecture allant bien au-delà de la 5G pour les réseaux privés comprenant un nouveau réseau d’accès intégrant la 5G, le WiFi, le LiFi, des ressources informatiques et de transport, ainsi que de nouveaux composants de gestion pour permettre une automatisation des réseaux pilotée par l’IA. Ceci apportera des améliorations mesurables par rapport aux services eMBB et URLLC définis par le standard ITU R M.2150 (IMT-2020) et déployés par le 3GPP à partir de la version 16, en termes de faible latence, de capacité de zone, de fiabilité et de capacités de positionnement et de synchronisation précises.  

La portée technique ambitieuse de 5G-CLARITY garantit un impact durable sur plusieurs fronts. 5G-CLARITY permettra de monter l’intérêt de la 5G au-delà des réseaux privés, dans le domaine industriel mais aussi socio-culturel. Ce projet sera également utilisé pour mettre en avant les innovations de rupture apportées par ces réseaux grâce à la démonstration pratique des technologies développées dans un environnement d’usine réel. Je découvre le projet 5G Clarity 

Dans le cadre de ce projet “5G Clarity”, la fondation i2CAT a déployé et testé avec succès ce nouveau type d’architecture de réseau privé 5G dans l’usine de production de l’entreprise Bosch à Aranjuez (Madrid). Ceci a montré les avantages de combiner les systèmes de connectivité 5G, WiFi6 et LiFi dans un environnement de fabrication réel. Au cours de l’essai, les chercheurs ont remplacé le réseau Ethernet actuel de l’usine par la nouvelle architecture réseau sans modifier l’équipement de ligne. Je découvre les résultats des test 

I2Cat travaille également sur divers projets tel que le lancement d’un projet européen avec Zéro-SWARM visant à stimulant la transition verte dans le secteur manufacturier européen grâce aux technologies 5G avancées. Je veux en découvrir plus

 

2. Les nouvelles utilisations de l’impression 3D :

Lors de cette semaine à Barcelone, les industriels ont pu visiter les locaux de D-Factory, Hub d’innovation pour l’industrie 4.0, pour découvrir des entreprises développant de nouvelles technologies et des nouveaux usages de l’impression 3D.  

Ils ont notamment pu faire la découverte de l’entreprise Siocast qui a développé un système d’impression de moule 3D en silicone pour faire des petites séries de pièces en plastique injecté à un prix raisonné.  

Ils ont poursuivi par la visite du « Manufacturing Lab » de HP, une ligne d’impression 3D destinée au prototypage et au support à la production, en support du centre d’excellence européen située un peu plus loin. HP confectionne dans ce lieu des produits finaux et des moules pour produits finaux. Ils ont notamment pu découvrir la semelle de chaussure de sport imprimée en 3D sur le site, ce qui était très impressionnant car grâce à cette technique, le maillage peut être adapté selon les pointures pour être toujours optimal, contrairement à aujourdhui où l’optimisation est réalisée sur une pointure type et déclinée sur l’ensemble de la gamme. 

 

3. Le port de Barcelone :

L’une des innovations qui a le plus impressionné Ana est le port de Barcelone, considéré comme le premier port de croisière en Europe et le plus important port d’attache en Méditerranée. Il assure la liaison avec près de 100 lignes régulières, connectant Barcelone à plus de 200 ports répartis sur les cinq continents. 

Ce port occupe une place significative à l’échelle européenne grâce à la diversité de ses activités, notamment le transit maritime, sa proximité avec des usines de production de véhicules et la réparation de yachts. 

Le Port de Barcelone est depuis longtemps un acteur clé dans le commerce international, mais il se transforme maintenant en un véritable hub d’innovation grâce à ses initiatives de port intelligent. 

Le port utilise massivement l’IoT pour surveiller et optimiser l’ensemble de ses opérations. Des capteurs sont utilisés pour surveiller les mouvements des navires, la gestion des conteneurs, la météo, et bien d’autres paramètres essentiels pour garantir un flux continu des marchandises. Cependant, ce qui le rend encore plus innovant est qu’il utilise de l’intelligence artificielle pour automatiser certaines opérations logistiques. En effet, le chargement et déchargement des bateaux se fait en totale autonomie sur un des terminaux.

Pour en découvrir plus sur ce port intelligent et voir en quoi il est soucieux de l’environnement, lisez notre newsletter LinkedIn que nous avons consacrée spécialement à ce sujet !

 

 

L’agenda

L’IoT : du capteur au cloud

À distance

Choix et adaptation d’antennes pour des objets connectés multiprotocoles

Technocampus électronique & IoT d'Angers (49)

Bluetooth Low Energy et Bluetooth Mesh

Technocampus électronique & IoT

Protocoles de communication pour l’IoT : de la RFID à la 5G

À distance

Le blog

Comment réussir l’industrialisation d’un produit électronique ?

Réseaux sans fil opérés en France, les lignes bougent !

Comment la 5G va-t-elle transformer nos usines ?

Intelligence Artificielle et industrie : entre fausses croyances et vrais principes